« Pourquoi nous sommes ici : pour trembler devant la terrible beauté des étoiles, verser une larme sur la perfection des symphonies de Beethoven et boire une bière fraîche de temps en temps » („Warum wir hier sind: um vor der schrecklichen Schönheit der Sterne zu zittern, eine Träne über die Perfektion von Beethovens Sinfonien zu vergießen und ab und zu ein kaltes Bier zu trinken“) aurait dit David Lettermann (cf. Instagram SWR2 12.4.22).

Aurait-il déjà bu une Moselle ? Peut-être parlerait-il alors d’un verre de vin de Moselle bien frais. Car certains vins sont comme un choc de bonheur, peuvent accompagner les heures de gloire des hommes ; le jour, le soir et la nuit.

La Moselle et ses affluents relient la France, le Luxembourg et l’Allemagne, jusqu’à la Belgique, ils tissent une toile à travers la culture, la nature, la langue, ils relient les lieux et nous les hommes.

Quel cadeau de pouvoir vivre et travailler ici. Des groupes de touristes venus de l’autre bout du monde se faufilent dans les ruelles de la ville

 médiévale de Bernkastel-Kues, le long des bâtiments datant de l’époque romaine à Trèves, visitent des pressoirs datant de l’Antiquité. La cathédrale de Metz compte parmi les plus belles églises gothiques de France, la place Stanislas de Nancy parmi les plus belles du monde. Le Madon se jette dans la Moselle à Pont-Saint-Vincent. Il prend sa source à Vioménil, où naît également la Saône, qui se jette dans le Rhône et se jette avec lui dans la Méditerranée. La Moselle se jette dans le Rhin à Coblence, et avec lui dans la mer du Nord.

Cette année, Esch-sur-Alzette a le droit d’être capitale européenne de la culture. La rivière qui donne son nom à la deuxième ville de Luxembourg prend sa source dans le département français de Meurthe-et-Moselle et traverse le Grand-Duché de Luxembourg vers le nord. Elle y passe la capitale culturelle, creuse son sillon à travers la capitale du pays et se jette dans la Sûre à Ettelbruck. Venue du sud-est de la Belgique, la Sûre se jette dans la Moselle à Wasserbillig.

Après cinq petits livres en allemand sur la Moselle, je veux, en tant que femme de viticulteur, célébrer avec ce site Internet l’internationalité de la Moselle ; tisser, via les médias sociaux, une petite toile internationale de conseils secrets : où trouver des vignobles particuliers, les pains les plus délicieux, des vins légendaires, une réserve naturelle particulière, les plus belles églises de village, des expositions extraordinaires, qui fabrique les tartelettes les plus fines … ?

Dans l’attente de vos conseils secrets
Leiwen/ Moselle en avril 2022,
Annette Köwerich

PS Mon français n’est pas parfait ; mon anglais non plus. Je m’y risque quand même. Si vous trouvez des fautes, n’hésitez pas à les garder ou à m’écrire. Je m’en réjouis. « Qui, si ce n’est nous ? Quand, si ce n’est maintenant ? », Jeanne d’Arc/ Johanna von Orléans, * vers 1412 à Domrémy, Lorraine ; † 1431 à Rouen). Domrémy se trouve sur la Meuse, à 50 kilomètres à l’ouest de la petite ville mosellane de Charmes.

« Pourquoi nous sommes ici : pour trembler devant la terrible beauté des étoiles, verser une larme sur la perfection des symphonies de Beethoven et boire une bière fraîche de temps en temps » („Warum wir hier sind: um vor der schrecklichen Schönheit der Sterne zu zittern, eine Träne über die Perfektion von Beethovens Sinfonien zu vergießen und ab und zu ein kaltes Bier zu trinken“) aurait dit David Lettermann (cf. Instagram SWR2 12.4.22).

Aurait-il déjà bu une Moselle ? Peut-être parlerait-il alors d’un verre de vin de Moselle bien frais. Car certains vins sont comme un choc de bonheur, peuvent accompagner les heures de gloire des hommes ; le jour, le soir et la nuit.

La Moselle et ses affluents relient la France, le Luxembourg et l’Allemagne, jusqu’à la Belgique, ils tissent une toile à travers la culture, la nature, la langue, ils relient les lieux et nous les hommes.

Quel cadeau de pouvoir vivre et travailler ici. Des groupes de touristes venus de l’autre bout du monde se faufilent dans les ruelles de la ville médiévale de Bernkastel-Kues, le long des bâtiments datant de l’époque romaine à Trèves, visitent des pressoirs datant de l’Antiquité. La cathédrale de Metz compte parmi les plus belles églises gothiques de France, la place Stanislas de Nancy parmi les plus belles du monde. Le Madon se jette dans la Moselle à Pont-Saint-Vincent. Il prend sa source à Vioménil, où naît également la Saône, qui se jette dans le Rhône et se jette avec lui dans la Méditerranée. La Moselle se jette dans le Rhin à Coblence, et avec lui dans la mer du Nord.

Cette année, Esch-sur-Alzette a le droit d’être capitale européenne de la culture. La rivière qui donne son nom à la deuxième ville de Luxembourg prend sa source dans le département français de Meurthe-et-Moselle et traverse le Grand-Duché de Luxembourg vers le nord. Elle y passe la capitale culturelle, creuse son sillon à travers la capitale du pays et se jette dans la Sûre à Ettelbruck. Venue du sud-est de la Belgique, la Sûre se jette dans la Moselle à Wasserbillig.

Après cinq petits livres en allemand sur la Moselle, je veux, en tant que femme de viticulteur, célébrer avec ce site Internet l’internationalité de la Moselle ; tisser, via les médias sociaux, une petite toile internationale de conseils secrets : où trouver des vignobles particuliers, les pains les plus délicieux, des vins légendaires, une réserve naturelle particulière, les plus belles églises de village, des expositions extraordinaires, qui fabrique les tartelettes les plus fines … ?

Dans l’attente de vos conseils secrets
Leiwen/ Moselle en avril 2022,
Annette Köwerich

PS Mon français n’est pas parfait ; mon anglais non plus. Je m’y risque quand même. Si vous trouvez des fautes, n’hésitez pas à les garder ou à m’écrire. Je m’en réjouis. « Qui, si ce n’est nous ? Quand, si ce n’est maintenant ? », Jeanne d’Arc/ Johanna von Orléans, * vers 1412 à Domrémy, Lorraine ; † 1431 à Rouen). Domrémy se trouve sur la Meuse, à 50 kilomètres à l’ouest de la petite ville mosellane de Charmes.

Filter
Petites découvertes ?
Rubriken
Keyword

Trois pays, un fleuve, des possibilités infinies.

À propos de l’auteur

Depuis 25 ans, je vis sur les bords de la Moselle en tant que femme de viticulteur. Jeune ingénieure agronome, je travaillais comme attachée de presse d’une association professionnelle à Coblence. Dès mon premier voyage de service, je me suis rendue à Leiwen, où la jeunesse rurale voulait danser une polka, record du monde. 

 

Un jeune ingénieur viticole m’a fait découvrir le monde mystérieux de la vinification.
Entre-temps, nos trois filles ont quitté la maison pour étudier. Si un livre que je cherche n’existe pas, je travaille pour qu’il existe. En tant que fille de paysan de l’Eifel, j’ai l’habitude d’écarter les difficultés comme les congères.

À propos de l’auteur

Depuis 25 ans, je vis sur les bords de la Moselle en tant que femme de viticulteur. Jeune ingénieure agronome, je travaillais comme attachée de presse d’une association professionnelle à Coblence. Dès mon premier voyage de service, je me suis rendue à Leiwen, où la jeunesse rurale voulait danser une polka, record du monde. Un jeune ingénieur viticole m’a fait découvrir le monde mystérieux de la vinification.
Entre-temps, nos trois filles ont quitté la maison pour étudier. Si un livre que je cherche n’existe pas, je travaille pour qu’il existe. En tant que fille de paysan de l’Eifel, j’ai l’habitude d’écarter les difficultés comme les congères.

Warenkorb
Es befinden sich keine Produkte im Warenkorb
Weiter einkaufen
0